[Mois Ciné] Novembre 2021

Ce mois-ci sera très court puisque nous partons à la seule rencontre de nouveaux super-héros …

[Les Eternels]

Séparateur 4

Alerte : avis totalement subjectifs en perspective et fortes probabilités de spoilers. 😉

Les Eternels

film_926074Science Fiction (2h37) de Chloé Zhao
Avec Gemma Chan, Richard Madden, Lauren Ridloff

Depuis l’aube de l’humanité, les Éternels, un groupe de héros venus des confins de l’univers, protègent la Terre. Lorsque les Déviants, des créatures monstrueuses que l’on croyait disparues depuis longtemps, réapparaissent mystérieusement, les Éternels sont à nouveau obligés de se réunir pour défendre l’humanité…

Mon avis

   On ne va pas se mentir, quand on va voir un film qui suit dix personnages principaux, on se dit qu’on va forcément être perdu et galérer pour se souvenir de qui est qui, qui fait quoi. Et bien, surprise ! Pas tant que ça ! En réalité, le film est plutôt bien pensé de ce point de vue, grâce à sa réalisatrice. En effet, Chloé Zhao a une filmographie très éloignée de l’esprit Marvel, bien plus centré sur l’humain. Elle sait donc comment filmer des personnages pour les caractériser, et même si on pourra toujours se plaindre, parce qu’évidemment 2h30 de film ne permettront jamais de rendre honneur à chaque protagoniste, on ne peut pas nier que ça se perçoit.

   L’autre point qui rend cette réussite possible, et tant pis si ça déplait à certains, c’est la composition du casting. D’un point vue externe à l’histoire, un tel panel d’acteurs favorise forcément la mémorisation de chaque personnage, sans même avoir à retenir les noms. Au sein de l’histoire… ils sont censés s’inclure au sein de TOUTE l’humanité, pourquoi seraient-ils tous blancs ? De même, alors qu’on nous a habitué aux films chorales menés par des hommes, ici on retrouve un focus sur les personnages féminins, puisqu’elles sont meneuses aussi bien des Eternels que de l’intrigue. Pour autant, on ne les dresse pas en modèles de vertus, puisqu’elles ont leurs défauts et faiblesses qui fragilisent l’équilibre du groupe. On fait aussi la part belle aux minorités, notamment avec la présence du premier super-héros homosexuel de la franchise (qui a le droit à sa scène de baiser, comme n’importe quel individu en couple… oui je le note parce que c’est hyper rare dans les films qui ne traitent pas directement de l’homosexualité… alors que ça devrait être aussi normal qu’un baiser entre hétéros… bref je m’égare…). On n’oubliera pas non plus la présence de Makkari en tant que super-héroïne sourde toute aussi contestée par les spectateurs atteints de validisme. Qu’on se comprenne bien vous et moi. Non seulement il n’y a aucune raison de ne pas engager d’actrice sourde pour jouer le rôle d’une héroïne, mais en plus, il n’est pas déconnant d’inclure son handicap pour façonner son personnage de façon intelligente. Parce que oui, pour moi, sa surdité est liée à son pouvoir d’hyper-vitesse (et quand bien même j’aurais tort, être entendant n’est pas signe de perfection, comme certains aiment le faire comprendre). Bref, ce film est selon moi la preuve qu’il est tout à fait possible d’inclure davantage de diversités sans en faire trop, juste de façon à trouver normale la présence de chacun.

   Côté ambiance, on a le droit à un des films Marvel ayant le plus d’identité. On retrouve ainsi de jolis plans jouant notamment avec le soleil (surtout dans le passé), des scènes qui font très film d’auteur (comme celle au ranch), et une esthétique colorée mais pas flashy. De plus, point essentiel pour moi, l’humour n’est pas aussi lourd que dans le reste du MCU, il accompagne le film plutôt qu’il ne l’interrompt à chaque moment de tension. Les effets spéciaux sont quant à eux plutôt sympathiques et originaux, même si certains sont tout de même assez moches (je pense notamment à un plan d’avion dans le ciel qui fait très incrustation des années 90). Après, on pardonne, il parait que ça été difficile pour les boites de SFX durant la période covid.

   L’intrigue est pour moi le point négatif. Je ne connaissais pas les Eternels avant l’annonce du film, mais m’intéressant un minimum à la conception d’un univers, j’ai tout de suite perçu qu’il ne s’agit pas de l’histoire originelle des comics, mais d’une adaptation un peu bancale pour le cinéma (surtout pour justifier qu’ils n’intervenaient pas avant… comme chaque Marvel où la Terre est en danger mais les super-héros ne sont jamais présents parce que… mince quoi, ce n’est pas leur film, ils viendront durant le rassemblement). On sent que la problématique a été prise à l’envers, à savoir qu’on est parti du but (la présence des Eternels sur Terre pour créer une nouvelle vague de super-héros Marvel) pour remonter à la cause (pourquoi qu’ils seraient là, les bougres !). Ce qui fait qu’arrivé à la fin du film, on peut s’interroger sur la réelle utilité de tout ceci (je ne vais pas spoiler, mais il se passe qqc après le climax qui montre que les Eternels n’avaient aucune raison d’exister selon ce lore en particulier… ou alors leurs concepteurs sont particulièrement idiots…). Reste que si on fait abstraction de ce point de départ, l’ensemble de l’intrigue est bien mené, avec de nombreux retournements de situation qui ne manqueront pas de faire monter la larme à l’œil des plus sensibles.

A voir si vous aimez le MCU.

Bulle d'Eleyna Logo 2

Qu’en est-il de vos propres sorties ciné ? 😉

Séparateur 4

2 réflexions sur “[Mois Ciné] Novembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s