[Mois Ciné] Mars 2020

  Avec le confinement imposé en cours de mois par le gouvernement, la sélection de mars se limitera à deux films, celui sur un général iconique et celui sur des elfes redécouvrant la magie.

(De Gaulle – En avant)

Séparateur 4

Alerte : avis totalement subjectifs en perspective et fortes probabilités de spoilers. 😉

 

De Gaulle

film_926506Historique (1h49) de Gabriel Le Bomin

Avec Lambert Wilson, Olivier Gourmet, Isabelle Carré

Paris, juin 1940. Le couple de Gaulle est confronté à l’effondrement militaire et politique de la France. Charles de Gaulle rejoint Londres pour tenter de poursuivre la lutte tandis que sa femme, se retrouve avec ses trois enfants sur la route de l’exode. Elle cherche à échapper à l’avancée allemande. Le destin saura les réunir au lendemain du 18 juin 1940.

Mon avis

   Bon, je ne vais pas vous mentir, le film m’a fait penser à celui sur Churchill, Les heures sombres, mais avec toute la tension et l’urgence de la guerre en moins. C’est un peu le problème avec les films français qui ont tendance à oublier que le rythme lent et l’éternelle exposition ne vont pas à tous les types de productions. De même qu’un récit qui ressert l’histoire d’une figure iconique sur les quelques jours qui précèdent l’appel du 18 juin se doit d’avoir ses moments de tension et ne pas s’attarder uniquement sur l’émotion que pourrait susciter une longue scène filmée en contre-jour ou les mésaventures tragiques de sa famille fuyant sur les routes de France. Hélas à mon sens, la prestation de Lambert Wilson n’est pas des plus convaincantes, on peine à l’oublier pour se faire à l’idée qu’il incarne le Général De Gaulle, et c’est d’autant plus flagrant quand arrive le fameux point d’orgue du discours du 18 juin, qui n’aurait aucun impact émotionnel sans la musique pour le soutenir (c’est dire…). Il faut dire aussi qu’il n’est guère aidé par le scénario qui n’accorde ps beaucoup de nuances aux personnages (les méchants collabos contre la formidable figure romantico-héroïque du général… ah si, on a Churchill qui lutte aussi, ouf ! ^^). A voir si vous aimez les biopics sur les hommes politiques en temps de guerre ou les récits très positifs sur De Gaulle.

 

Bulle d'Eleyna Logo 2

En avant

film_925380Animation (1h42) de Dan Scanlon

Avec Thomas Solivérès, Pio Marmai

Dans la banlieue d’un univers imaginaire, deux frères elfes se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir s’il reste encore un peu de magie dans le monde.

Mon avis

      Alors, oui c’est vrai que Pixar ressasse un peu toujours les mêmes thématiques, oui c’est vrai que le studio a cartonné avec Coco qui était émouvant et magnifique, oui c’est vrai qu’on peut difficilement faire mieux sur la notion de deuil. Malgré tout, le film fait preuve d’une certaine originalité, non dans les idées, mais dans l’association de celles-ci. Et ça marche, très bien même. Pour les enfants, qui seront émerveillés par ce bestiaire fantastique transposé dans un monde moderne, mais aussi pour les adultes qui possèdent un minimum de culture « geek », et connaissent notamment la fantasy et les jeux de rôles. Certes, c’est un peu facile de voir que toutes les étapes de la quête participent à grandir les héros, et que tout, absolument tout ce qu’ils croisent sert à un moment donné du récit. Mais, eh ! C’est le principe de cette quête, la leur ! Celle qu’ils s’inventent entre frère, celle qui les unis, bien malgré eux, dans un besoin commun à assouvir, un besoin qui n’est pas forcément celui pour lequel ils se sont embarqués dans une course contre le soleil qui décline. C’est une jolie métaphore, certes pas des plus subtiles pour un adulte, mais qui permet de remplir son rôle de divertissement tout en délivrant son message, ses messages. Car après tout, saviez-vous qu’il met aussi en garde contre la destruction aveugle de nos patrimoines historiques et naturels ? A voir si vous aimez les Pixar ou les histoires amusantes et émouvantes d’aventures fraternelles.

Bulle d'Eleyna Logo 2

 

Et vous, avez-vous pu faire un détour par les salles obscures avant le confinement ? 😉

Séparateur 4

6 réflexions sur “[Mois Ciné] Mars 2020

  1. Boudicca dit :

    Je note pourquoi pas pour En avant 🙂 Par contre je passe mon tour pour De Gaulle : les hagiographies d’hommes politiques « providentiels » ça me gave (et si en plus c’est mal fait…)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s