[Mois Litté] Nouvelles gratuites des Indés de l’Imaginaire : sorties 2019

   Depuis 2017, les Indés de l’Imaginaire, et en particulier Actusf, proposent de découvrir gratuitement des univers de leur catalogue au travers de nouvelles. C’est une bonne occasion de se faire une idée sur l’univers ou la plume des différents auteurs avant de se laisser tenter par leurs romans.

   Pour ce mois litté, je vous présente les nouvelles sorties en 2019 : Le truc qui ressemble à une machine de Karim Berrouka ; Le syndrome de Pan de Morgane Caussarieu ; Le mystère de la femme sans bras de Hervé Jubert (fin 2018) ; Lotus pourpre de Nicolas Texier.

Séparateur 4

   A noter que je n’ai pas lu les romans qui y sont associés (sauf celui de Karim Berrouka), j’ai donc lu ces nouvelles dans une optique de découverte pour vérifier si elles remplissaient leur rôle, à savoir mener le lecteur vers le roman en question. Alors, est-ce que je vais me laisser tenter ? 😉

 

  • Titre : Le truc qui ressemble à une machine9782376862024_1_75
  • Auteur/Autrice : Karim Berrouka
  • Illustrateur/Illustratrice : Diego Tripodi
  • Édition : Actusf
  • Collection : Les trois souhaits
  • Genre : Fantastique
  • Public : Adulte
  • Cycle : Nouvelle de Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu
  • Pages : 30
  • Parution : Mai 2019
  • Langue : Français
  • Format : Numérique
  • Prix :  Gratuite
  • ISBN : 978-2376862024
  • Lien :

Résumé : Karim Berrouka, l’auteur du Club des punks contre l’apocalypse zombie, nous offre une nouvelle déjantée dans l’univers de Mythe de Cthulhu – avec une licorne dedans. De quoi vous donnez un avant-goût de son roman Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu (Éditions Actusf) où il nous propose sa vision décalée de l’univers créé par H. P Lovecraft. Après avoir réalisé une étude sociologique des fées (Fées, weed et guillotines, prix Elbakin.net) et converti les zombies au pogo (Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, prix Julia Verlanger), Karim Berrouka revient pour relever un terrible défi : convaincre Ingrid d’aller éclater du Grand Ancien pour sauver l’humanité.

MON AVIS

    Ayant lu Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu, je peux vous dire que le lien entre le roman et la nouvelle est assez indirect, puisque les Grands Anciens y sont juste mentionnés. Toutefois, cette nouvelle gratuite donne une excellente idée sur le style de l’auteur et le ton cynique qu’il emploie dans son roman. Il y a un petit quelque chose d’Ingrid dans le personnage d’Ivan, et la situation qui dépasse rapidement ce pauvre brocanteur à la découverte d’un truc qui ressemble à une machine, rappelle un peu celle de la chômeuse blasée qui détient le devenir de l’humanité.

   J’aime beaucoup l’humour de cette nouvelle, je le trouve plus justement dosé que dans la nouvelle Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m’égarer, où la scène de joute oratoire était un peu trop longue à mon goût. Les références, les clins d’œil, et surtout les retournements absurdes, mais jouissifs de certains clichés du genre sont très bien trouvés, et servent parfaitement le propos autour de ce truc improbable qui a sommeillé durant des années dans une vieille maison abandonnée. Une bonne façon donc de découvrir Karim Berrouka et sa plume humoristique.

 

 

Séparateur 4

 

  • Titre : Le syndrome de Pan9782376862048_1_75
  • Auteur/Autrice : Morgane Caussarieu
  • Illustrateur/Illustratrice : Alexandra V. Bach
  • Édition : Actusf
  • Collection : Naos
  • Genre : Fantastique
  • Public : Jeune Adulte
  • Cycle : Nouvelle
  • Pages : 34
  • Parution : Mai 2019
  • Langue : Français
  • Format : Numérique
  • Prix :  Gratuite
  • ISBN : 978-2376862048
  • Lien :

Résumé : Morgane Caussarieu revisite le thème de Peter Pan à la sauce vampires. De quoi vous donner sans doute envie de découvrir les autres univers vampiriques de cette autrice aux éditions Actusf : Rouge Toxic et Rouge Venom. Spécialiste des littératures vampiriques et underground, l’autrice plusieurs fois primée renoue ici avec l’univers badass et décalé de Rouge Toxic (Prix Halliennales 2018).

MON AVIS

    Comme pour la nouvelle de Karim Berrouka, je n’ai pas l’impression qu’il y ait un lien direct avec les romans. Car là où ces derniers semblent ancrés dans de l’urban fantasy bit-lit, la nouvelle possède une véritable atmosphère fantastique, puisque jusqu’au bout, on peut douter de ce qui est véritablement arrivé. D’ailleurs, le lien entre le conte de Peter Pan, éternel enfant un peu cruel qui ne veut pas grandir, et le vampirisme n’est jamais explicite, mais plutôt sous-entendu.

   Le fait de suivre une jeune protagoniste de 12 ans participe à ce ton incertain, comme elle est à l’âge limite entre la croyance en ses rêves enfantins et le pragmatisme typiquement adulte. J’ai toutefois eu un peu de mal avec cette enfant, au discours trop mature pour son âge (en dehors des « poussées hypnotiques » de Peter, j’aurais dit qu’elle avait 15 ans). Je comprends que sa maturité sert le propos du texte, bien plus sombre qu’une possible histoire de vampire, puisqu’il dissimule les dangers quotidiens auxquels chaque enfant peut-être confronté. Je suis aussi assez mitigée sur la symbolique de la conclusion, j’apprécie de moins en moins l’idée qu’une perte de sang affirme le passage à l’âge adulte, même si c’est plutôt logique dans un univers vampirique. C’est une perception personnelle bien sûr, et sans ce dernier point, j’ai plutôt apprécié la nouvelle et son atmosphère de sombre fantasmagorie.

   De là à lire les romans ? Je ne pense pas, car je n’ai pas l’impression qu’il s’agit de la même atmosphère, de la même tranche d’âge, des mêmes thématiques. Je ne suis pas vraiment fan de bit-lit, et même si j’ai bien compris que Rouge Toxic sort des sentiers battus du genre, il n’empêche que ça reste lié à un genre qui ne m’intéresse pas. Je pense que je m’intéresserais plutôt à un recueil, si l’autrice devait en sortir un jour. Quoi qu’il en soit, je vous encourage à vous faire votre propre avis. 🙂

 

Séparateur 4

 

  • Titre : Le mystère de la femme sans bras67007
  • Auteur/Autrice : Hervé Jubert
  • Illustrateur/Illustratrice : 
  • Édition : Actusf
  • Collection : Naos
  • Genre : Fantasy
  • Public : Jeune Adulte
  • Cycle : Nouvelle de Blanche
  • Pages : 25
  • Parution : Octobre 2018
  • Langue : Français
  • Format : Numérique
  • Prix :  Gratuite
  • ISBN : 978-2366299731
  • Lien : Actusf : Le mystère de la femme sans bras

Résumé : Paris, 1871. La Vénus de Milo a disparu. Blanche mène l’enquête. Elle sera aidée pour ce faire par le peintre Henri Regnault.

« Le mystère de la femme sans bras » propose une nouvelle aventure de l’héroïne Blanche d’Hervé Jubert.

MON AVIS

   Je triche un peu, puisque cette nouvelle date de fin 2018, mais comme ils n’en ont sorti que 3 pour cette année… Nouvelle présente dans l’intégrale regroupant les aventures de Blanche, Le mystère de la femme sans bras suit Blanche en plein hiver, alors que Paris s’apprête à capituler face aux Prussiens et qu’un étrange peintre vient la trouver pour retrouver la Vénus de Milo disparu du Louvre. Commence alors une enquête qui prend peu à peu un tournant fantastique.

   S’agissant d’une histoire pour la jeunesse, prendre comme protagoniste une jeune fille à une époque où seuls les hommes peuvent devenir policiers peut être une idée plutôt intéressante. Je pense d’ailleurs qu’elle satisfera le lectorat cible, même si j’ai trouvé que dans cette enquête, Blanche n’avançait pas tant grâce à ses talents qu’à un concours de circonstances, ce qui personnellement me fait craindre que c’est plus ou moins le cas dans l’intégrale. Ce n’est pas un problème en soit, c’est juste que personnellement, je préfère les personnages actifs.

   Toutefois, je note avec un certains plaisir les références à la mythologie greco-romaine que je connais assez bien, si bien que j’ai rapidement saisis les tenants et aboutissants de l’histoire. Comprendre les fils de l’intrigue ne m’a néanmoins pas empêché d’éprouver une certaine satisfaction à découvrir comment ceux-ci se démêlaient et j’avoue avoir apprécié la conclusion. Il y a aussi un rappel assez cruel mais réaliste sur les conséquences de la guerre, et notamment la famine qui entraîne un certain comportement à l’égard de nos animaux de compagnie. Intéressant donc, même si personnellement, je doute lire l’intégrale un jour.

 

Séparateur 4

 

  • Titre : Lotus Pourpre9782361836023_1_75
  • Auteur/Autrice : Nicolas Texier
  • Illustrateur/Illustratrice : Melchior Ascaride
  • Édition : Les moutons électriques
  • Collection : Bibliothèque voltaïque
  • Genre : Uchronie Fantasy
  • Public : Adulte
  • Cycle : Nouvelle de Monts et merveilles
  • Pages : 5
  • Parution : Avril 2017
  • Langue : Français
  • Format : Numérique
  • Prix :  Gratuite
  • ISBN978-2361836023
  • Lien :

Résumé : Une aventure de Julius Khool, le héros de la série Monts et merveilles de Nicolas Texier (Les Moutons Électriques).

MON AVIS

    C’est assez difficile d’en parler, parce que je n’ai pas vraiment aimé cette nouvelle. Elle est courte, fort heureusement pour moi, car il s’agit d’une lettre dont je n’ai pas su apprécier le style, trop lourd pour mon goût personnel. J’en comprends l’idée, et j’entraperçois même la personnalité d’un protagoniste qui a certainement du charisme dans ses autres aventures fantastiques. Mais j’ai trouvé l’introduction longue et digressive. Là encore, j’ai compris que c’était l’idée, mais pour tout dire, je pense que ça n’a d’intérêt que si on connait déjà le héros, probablement pas pour les nouveaux lecteurs.

    L’anecdote racontée n’est en elle-même pas vraiment passionnante, même si il y a un côté un peu « fantastique à l’ancienne » qui pourra plaire aux connaisseurs des « classiques » du genre. Cette anecdote n’est là que pour préparer la chute, une belle idée et une jolie conclusion, mais il ne s’agit que de quelques lignes sur un ensemble assez massif et peu intriguant. A titre personnel, ce texte ne m’a pas convaincu de lire les romans, même si je perçois certains détails de l’univers qui pourraient m’intéresser. Toutefois, il s’agit de mon point de vue personnel et si vous êtes du genre à accepter d’être frustré durant une bonne partie de votre lecture pour la seule chute d’une nouvelle, alors cela devrait vous convenir.

 

Séparateur 4

Un aperçu d’ailleurs sur

Les nouvelles gratuites des Indés de 2019 ?

blog-2151307__340

N’hésitez pas à faire un tour sur les autres blogs de critiques littéraires pour vous faire un meilleur avis sur le sujet. 😉

Séparateur 4

 

haut de page

Publicités

10 réflexions sur “[Mois Litté] Nouvelles gratuites des Indés de l’Imaginaire : sorties 2019

    • Eleyna dit :

      C’est vrai, je pense aussi. Après, celle de Blanche par exemple fait partie de l’intégrale, donc là on a une bonne idée de l’univers et des personnages. Pareil pour la nouvelle de Damien Snyers qui reprend son personnage de La Stratégie des As. J’imagine donc que ça dépend du rapport de chaque auteur à l’univers de son roman. Enfin, cette démarche des Indés reste une bonne façon de se familiariser à des auteurs qu’on ne connait pas. 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Célindanaé dit :

    Pour le moment, j’ai juste lu la nouvelle de Morgane Caussarieu. Je suis plutôt mitigée dessus. Le lien avec les romans est sur le personnage de l’enfant vampire même si son nom n’est pas cité. Les romans ne ressemblent pas trop à la nouvelle je trouve. Ils ont un peu plus d’humour je trouve.

    Aimé par 1 personne

    • Eleyna dit :

      Bizarrement, sans avoir lu le roman, je m’en doutais un peu. Et j’avoue que je m’attendais à autre chose, à un humour noir notamment. Ce n’est pas la première nouvelle proposée par les Indés de l’Imaginaire qui n’a pas de lien direct avec le roman, mais c’est vrai que c’est un peu dommage. Après, comme je disais à Babitty Lapina, ça reste une démarche intéressante pour découvrir des auteurs. 🙂

      Aimé par 2 personnes

  2. OmbreBones dit :

    Il faut lire Morgane Caussarieu ! Mais je te recommande surtout ses titres chez Mnemos qui sont davantage adultes, sombres et malsains. Rouge Toxic est dans le même univers mais je ne l’aurai personnellement pas classé en young adult. Les choix éditoriaux hein :’) enfin merci d’ avoir attiré mon attention sur cette nouvelle de Morgane Caussarieu 😊

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s