[Publication] Différencier contrat d’édition et contrat audiovisuel (ActuaLitté)

   Aujourd’hui, un petite bulle rapporteuse, puisqu’il s’agit de vous faire remonter un article du site ActuaLitté sur les droits des auteurs (ici, plus spécifiquement jeunesse, mais en vérité, cela s’adresse à tous). Et il est toujours bon de savoir, quand on débute dans l’édition de ses œuvres, que l’on a des droits.

   Si vous avez déjà publié ou été approchés par une maison d’édition, vous savez certainement que l’on vous fournit souvent un contrat type, parfois un peu fourre-tout, où l’éditeur cherche au maximum à tirer profit de la situation. En effet, vous êtes demandeur d’un moyen pour exploiter, diffuser et vendre vos écrits, et il possède ces moyens (en théorie). Cherchez à négocier, et on vous fera comprendre que vous êtes sur une pente dangereuse, qui risque de vous mener vers la sortie.

   Je vous le dis tout de suite, parfois, il est préférable de prendre la porte. Car quoi qu’en pense l’éditeur, l’auteur n’est pas son esclave et il n’a pas à céder ses droits sous n’importe quelle condition (les éditeurs ne sont pas tous ainsi, heureusement, mais il faut savoir que ça existe). Ainsi, vous avez parfaitement le droit de chercher à négocier le contrat afin de trouver un juste compromis (on rappelle quand même que vous êtes le premier maillon qui fait vivre tous les autres de la chaîne littéraire). C’est dans la loi, comme l’explique l’article d’ActuaLitté à propos des droits audiovisuels.

Pourquoi faut-il négocier ses droits audiovisuels ?

   Le plus difficile à accepter dans cette situation, c’est de savoir que la loi existe, mais que certains éditeurs passent outre. Pourquoi ? Par habitude, certainement. Parce qu’ils pensent réellement être en position de force. Parce que les auteurs acceptent presque toujours cette situation. Plus nous sommes nombreux à laisser faire les choses, plus il devient difficile de lutter, malgré les dispositions prises par la loi. Alors qu’au contraire, si les auteurs prenaient le risque de perdre un contrat ou deux, mais préféraient tous défendre leurs droits, chacun s’en sortirait mieux et il y aurait moins de retours d’éditeur du type « tout le monde fournit ce genre de contrat, ça ne sert à rien d’en discuter« , « c’est juste un bout de papier, j’ai juste besoin de votre signature » ou encore « vous n’avez pas les moyens de faire la fine bouche, pleins d’autres auteurs attendent de prendre votre place » (ça ne rappelle pas du tout le système d’embauche actuel :/ ).

   Un bon éditeur est un éditeur qui est à l’écoute de ses besoins autant que de ceux de ses auteurs. Il se doit de trouver le meilleur compromis pour tous. Si l’éditeur n’est pas en mesure de vous écouter alors que vous commencez tout juste l’aventure avec lui, il y a fort à parier que la suite se passera tout aussi mal et que vous n’aurez jamais de retours sur les ventes ou mêmes sur vos droits déjà peu conséquents (et comme ils sont peu conséquents, ce n’est pas la peine de vous payer, n’est-ce pas ?).

   Bref, s’il y a bien un sujet sur lequel vous pouvez déjà négocier, c’est bien celui des droits audiovisuels. Si l’éditeur n’a pas les moyens d’exploiter ces droits, pas la peine de chercher de midi à 14h. Faites-lui comprendre qu’il n’a aucune raison de vous obliger à ce propos, car la loi indique bien une séparation entre les deux types de contrat. Si chaque auteur cherche à défendre correctement ses droits, tout le monde en sortira gagnant. 🙂

Séparateur 4

haut de page

Publicités

7 réflexions sur “[Publication] Différencier contrat d’édition et contrat audiovisuel (ActuaLitté)

    • bulledeleyna dit :

      Dans le lien vers ActuaLitté, je pense qu’on explique plus en détails.
      Mais en gros, le contrat d’édition concerne l’exploitation de tes œuvres sous leur forme première, donc un texte écrit. Parfois, le contrat est séparé en deux, le contrat pour la version brochée, et le contrat pour la version numérique. D’ailleurs il est préférable de demander à ce que ce soit séparé, car les droits et les clauses sont différents.
      Le contrat audiovisuel concerne lui l’exploitation de ton oeuvre écrite au format audiovisuel, donc sous forme de films, séries… Les maisons d’édition l’incluent souvent automatiquement dans le contrat, alors qu’elles n’ont clairement pas les moyens d’exploiter ton livre sous la forme d’un film. Elles le font parce qu’elles n’ont rien à perdre (déjà, elles s’assurent la totale exclusivité de l’oeuvre, en plus dans l’éventualité où il y a adaptation, elles touchent une grosse marge. Dans le cas contraire, elles ne perdent rien). L’auteur, lui, perd des droits qu’il ne pourra pas exploiter autrement, même s’il venait à trouver lui-même un studio pour adapter son livre (enfin, l’éditeur sautera sur l’occasion, mais te prendra tous tes bénéfices car tu as cédé tes droits).

      Aimé par 1 personne

  1. Nathalie Reynaud dit :

    d’accord, merci, c’est donc dans l’éventualité que ton roman soit adapté soit en bd, soit en dessin animé, soit en film, c’est ça ? Et du coup, l’idée, c’est que l’auteur n’accepte pas d’inclure ce contrat audiovisuel dans son contrat d’édition ? sinon il est plus que perdant ?

    J'aime

    • bulledeleyna dit :

      Oui. Il vaut mieux, soit prévoir des clauses qui permettent de négocier le contrat si un jour le livre est adapté, soit exclure ce contrat pour ne le signer que le jour où on a la certitude que cette adaptation se fera. Mais il ne vaut mieux pas céder tous ses droits sans réfléchir, car au final, l’auteur est perdant (c’est comme pour toute négociation, l’éditeur commence souvent par ce qui l’avantage le plus, surtout que bien souvent, les auteurs sont juste contents qu’on ait dit « oui » à leur texte, du coup ils ne veulent pas perdre cette chance. Et oui, si tout le monde allait directement au meilleur compromis, ce serait plus simple…).

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s