[Mois litté] 5 nouvelles gratuites de fantasy pour vous mettre dans le bain

   Tiens donc, après un [Mois ciné], un [Mois litté] ? Mais qu’est-ce donc ? Rien de bien surprenant ou de complexe, rassurez-vous. Seulement, j’ai pensé que comme le [Mois ciné] me permettait de parler de plusieurs films tout en économisant mon temps, puisque je me contente d’un court avis, pourquoi ne pas faire de temps en temps un [Mois litté], spécifique à une thématique particulière ?

   Pour cette première bulle, j’ai donc puisé l’inspiration dans ma précédente [Chronique Littéraire], puisqu’il se trouve que j’ai lu la nouvelle d’Andréa Deslacs suite à son roman Heaven Forest. Et je me suis dit, pourquoi ne pas proposer une bulle qui présenterait 5 nouvelles gratuites d’auteurs et autrices de fantasy (connus ou non) pour apprendre à connaître leur univers ? Cela vous convient ? Et bien, c’est parti ! 😉

 

Séparateur 4

Alerte : Avis subjectifs en perspective. 😉

Si les nouvelles gratuites ne se trouvent pas sur le site de l’éditeur, vous les retrouverez sur les plateformes numériques.

 

Garanum – Bruno Demarbaix (Nutty Sheep)

GaranumAvant les ténèbres et avant Gallaterra, il y avait un prince. Un jeune homme nommé Garanum, à qui la vie fit très rapidement comprendre que le monde n’a de sens que si on lui en impose…

Prélude de la série Gallaterra, roman de fantasy épisodique.

Mon avis : Je ne connais pas vraiment le principe des séries épisodiques où le texte est découpé en épisodes publiés régulièrement sur le site de la maison d’édition. Personnellement, c’est un format qui ne m’interpelle pas plus que cela, mais j’avais envie d’y jeter un œil et je me suis dit qu’il n’y avait rien de mieux que de faire ses premières armes avec une nouvelle présentant l’univers d’une telle série. Si je n’ai pas été particulièrement sensible à la plume de l’auteur (mais je suis plutôt difficile concernant les textes à la première personne), et que le rythme ne correspondait pas toujours à mes attentes, j’ai cependant apprécié l’ambiance horrifique qui se dégage du récit. Si on suit la mésaventure de Garanum, jeune prince qui apprend à faire ses armes, le véritable personnage principal reste pour moi l’Arbre Sorcières, qui, à n’en pas douter, donne toute sa noirceur à l’univers de Gallaterra. Déjà, on a envie d’en savoir plus sur la sève noire et le devenir des non-morts. Si comme moi vous vous posez des questions sur ce que l’on peut rencontrer dans une série épisodique de fantasy, lisez cette nouvelle et faites-vous votre propre idée.

 

L’Elfe et les égorgeurs – Jean-Philippe Jaworski (Les Moutons Électriques)

L'Elfe et les égorgeurs

« Il était une fois un elfe baladin dont le charme se trouvait relevé d’un brin d’inconscience. Dans les Cinq Vallées, il était renommé pour son commerce aimable et la douceur de ses mélodies. On lui faisait fête dans les castels de Suellindon comme dans les havres de Valanael, dans les clairières de Tir Llwydial comme dans les bivouacs de Bruigwallawn, et on l’honorait jusque dans la cour de Duir Rigain. » Une heure plus tard, Annoeth était déjà loin du château martyr. Il marchait d’un bon pas, le ventre plein et la tête légère. Il songeait distraitement aux routiers auxquels il venait de fausser compagnie. Sans doute émergeaient-ils du charme dans lequel le baladin les avait gentiment entortillés. Bercés par cette voix suave, captés par ce regard d’été, ils s’étaient fait berner en douceur.

Dans l’univers de Gagner la guerre, fantasy à inspiration historique et issue du recueil Le Sentiment du fer.

   Mon avis : Certains me diront qu’on ne présente plus le monsieur, mais force est de constater que je n’ai jamais eu l’envie impérieuse de lire l’une de ses œuvres avant de tomber sur cette nouvelle gratuite (l’effet repoussoir du succès sur ma personne, navrée ^^). Aussi, si comme moi, vous hésitez à vous lancer dans l’univers de cet auteur reconnu, je vous encourage à lire cette nouvelle. Je pense qu’elle est représentative de la plume forte appréciée de l’auteur, chose qui, personnellement, ne m’a ni ému ni déplu. Elle est sans contexte travaillée et soignée, et si vous aimez la jolie prose, cet auteur est fait pour vous. L’histoire en elle-même porte une morale intéressante, le personnage principal s’avère plutôt intriguant dans son rôle de baladin, mais j’en conçoit une certaine réflexion plutôt qu’une véritable étincelle d’engouement. Les gredins rencontrés par l’elfe, s’ils conviennent sur l’instant, me semblent peu vraisemblables dans l’idée de boucle perpétuelle (du moins, cela ne correspond pas à l’idée que je me fais du sujet, même si j’en comprends le sens donné par l’auteur).  Je suis néanmoins certaine que cela peut être une porte d’entrée pour découvrir son univers, alors n’hésitez pas, lisez. 😉

 

Les Héritiers de l’Horloger – Andréa Deslacs (Hydralune)

Les Héritiers de l'HorlogerKyle et Wilson, fils de l’un des plus grands horlogers de Darkwood, ont été spoliés injustement de leur héritage. Armes au poing, matériel de cambriolage en bandoulière, les voilà prêts à pénétrer dans la demeure familiale abandonnée. Là où le plus jeune des frères n’est que colère, l’aîné est nostalgie. Quant à l’aventure, elle s’annonce risquée. Où cette quête revancharde sur les terres de leur passé les mènera-t-elle ?

Dans l’univers de Heaven Forest, cycle de gaslamp fantasy.

   Mon avis : La nouvelle se déroule à Darkwood, même ville que le théâtre d’horreur où se déroule les événements de Heaven Forest. Nouveau sujet cependant, peut-être moins teinté de fantaisie, bien que conservant un côté mystérieux. Nouveaux personnages aussi, permettant d’explorer de nouvelles facettes de l’âme humaine. En effet, on retrouve la plume de l’autrice, son amour du détail et de l’exploration de la psyché de ses protagonistes. Le rythme est assez similaire à celui du roman, ce qui permet de se faire une première idée à ce sujet. Il y a de l’action, certes, mais l’histoire a cette part de contemplation qui laisse aux personnages leur premier rôle dans l’élaboration du récit. Avant même les péripéties, ils sont là, pierres angulaires, l’essence primordiale de laquelle découle le reste. C’est pourquoi, je trouve que cette nouvelle est parfaite pour vous faire une idée sur l’univers et la particularité de plume de l’autrice. 🙂

 

Nouvelles de Kerys – Catherine Loiseau (Hydralune)

Nouvelles de KerysUn XIXe siècle différent. Une île : Kerys. D’un côté de l’étau, les Abominations qui l’assaillent, de l’autre, les intrépides brigades du mercure?; au milieu, les Kerysiens et leur caractère bien trempé. Joignez-vous à la mêlée au fil de six nouvelles riches en action et en humour?! Avec son Petit manuel à l’usage des distraits, le capitaine Honoré Rocheclaire espère faire de ses bleusailles des mercuriens accomplis. Mais le chemin semble long… Sans compter que sa soirée en ville prend un tour inattendu dans L’Abominable monstre du Victorien, quand lui et ses amis découvrent une Abomination qui évolue librement dans le fleuve. Les mercuriens arriveront-ils à arrêter le monstre avant qu’il ne s’attaque à des civils?? Pendant ce temps, de l’autre côté de la mer, en Austrénie, Érika Zhaan, ravissante jeune femme et redoutable exterminatrice d’Abominations, tente de prendre un repos bien mérité. Hélas pour elle, les ennuis accourent et Les vacances d’Erika Zhaan promettent d’être mouvementées… Puisqu’il n’y a pas de lutte sans science, l’émérite Maximilien Rocheclaire, inventeur de génie à qui l’on doit les androïdes, champion de la lutte contre les Abominations, s’adonne à ses loisirs annexes. L’Expérience qu’il s’apprête à mener pourrait se révéler… explosive.

Prélude à Ceux du mercure, cycle de steampunk lovecraftien.

  Mon avis : Un ensemble de nouvelles que j’ai lu avant Ceux du mercure, et qui prépare parfaitement à cette lecture. Même univers, mêmes personnages, un apprentissage des spécificités de l’ensemble bienvenu et ludique, notamment sur les catégories des Abominations présentées dans ce fameux manuel d’Honoré Rocheclaire, ou encore les petites particularités des différents protagonistes à travers une histoire spécifique à chacun. Personnages hauts en couleur que l’on apprend d’ailleurs vite à apprécier, avant même leurs mésaventures principales. On y découvre aussi Sainte-Victoire, la ville à ambiance victorienne où se déroule Ceux du mercure. Vraiment, si vous hésitez à vous lancer dans son roman, lisez les Nouvelles de Kerys, vous serez vite convaincus. 🙂

D’autres avis : Les passions d’Aley ; Les sortilèges des mots 

 

Tambours dans la nuit – Victor Dixen (Gallimard Jeunesse)

Romans AdoAnimale (Prélude) - Tambours dans la nuitQuand se taisent les trompettes des batailles, s’éveillent les tambours de la nuit…1812. Pierre, dix-huit ans, s’engage dans les troupes de Napoléon. Quelques jours plus tard débute la plus ambitieuse guerre de l’Empereur : la campagne de Russie. Mais la musique de la conquête n’est pas faite que de marches victorieuses. D’où viennent les sinistres roulements de tambours qui résonnent après le crépuscule ? Qui sont les membres du régiment anonyme, unité de la Grande Armée oubliée des livres d’Histoire ? D’adagio en fortissimo, de misterioso en furioso… Victor Dixen réorchestre l’une des pages les plus terribles de notre passé, dans une vertigineuse symphonie en six mouvements.

Prélude à Animale, cycle de fantasy historique réinterprétant les contes de notre enfance.

   Mon avis : Prélude à Animale qui connait son petit succès, il s’agit de fantasy historique, puisqu’il réécrit la campagne de Napoléon en Russie. Etant actuellement un peu fatiguée d’une certaine forme d’exploitation du récit fantasy d’inspiration historique, je dois dire que j’ai pourtant bien aimé cette nouvelle. Ce qui a fonctionné, c’est selon moi d’avoir raconté l’histoire d’un simple soldat de l’armée napoléonienne, comme on en retrouve dans la littérature blanche. Mais avec cette touche fantastique constante, et l’interrogation qui perdure du début à la fin. Qu’y a-t-il dans les cages qui suive l’armée de Napoléon et qui font trembler alliés comme ennemis ? Le narrateur est touchant et humain, contraste évident avec l’horreur de la guerre et la bestialité latente de ce que contrôlent les tambours. Si les réécritures de contes dans un contexte de fantasy historique vous intéressent et que vous voulez en premier lieu vous faire une idée sur la plume de l’auteur, lisez cette nouvelle. 🙂

 

Alors, envie de découvrir l’un de ces univers ? Profitez-en, c’est GRATUIT. 🙂

Séparateur 4

haut de page

Publicités

7 réflexions sur “[Mois litté] 5 nouvelles gratuites de fantasy pour vous mettre dans le bain

  1. symphoniedescieux dit :

    Très bonne idée ces courtes chroniques ! ça me rappelle d’ailleurs que je n’ai toujours pas lu les Héritiers de l’Horloger…
    Quant à Jaworski, n’ayant pas apprécié son Gagner la Guerre malgré des qualités d’écriture certaines, je passe mon tour pour ses nouvelles^^

    Aimé par 1 personne

    • bulledeleyna dit :

      Oui, je me suis dit que c’était l’occasion de parler de certaines lectures que je n’aurais pas traité autrement, par manque de temps. Une chronique par mois pour parler de plusieurs œuvres selon une thématique, je trouve ça bien utile. 😉
      Je ne m’en fais pas pour Jaworski, il a déjà son public. 🙂

      Aimé par 1 personne

      • bulledeleyna dit :

        C’est vrai que pour les nouvelles, je pourrais les faire individuellement comme pour les romans, mais ça devient plus dur de faire une chronique aussi élaborée sans spoiler. Or, je tiens à garder le format de ma chronique, je veux pouvoir exposer les choses et non simplement dire « j’aime, allez-y » (et puis, même si je n’aime pas, allez-y quand même. Pour ça d’ailleurs que je déteste le système de notation, mes goûts ne sont pas ceux des autres ^^).

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s