[Parangons] Explications #2 : Quand l’idée devint le début d’une aventure…

   Je vous ai raconté dans la bulle [Parangons] Au commencement était l’idée… l’origine de mon roman de cœur. Au début, simple scène écrite pour m’occuper l’esprit, elle est devenue au fil des semaines, des mois, des années, un univers étendu qui grandi sans cesse. Celui-ci se développe dans mon cycle des Parangons, maintes fois retouchée, comme il m’est difficile de me satisfaire de la manière dont je conte cette histoire. Pourtant, le premier acte a désormais un point final (enfin, je l’espère). C’est donc de lui que je vais vous parler aujourd’hui.

   J’aime raconter des histoires, mais je ne sais pas très bien les vendre. Pour moi, une histoire ne se vend pas comme un vulgaire produit commercial, elle se vit. A travers des mots, des images, des sons, des sensations. Mais puisque j’ai décidé de vous en parler, il faut bien s’atteler à la tâche…

   Mon roman évolue dans un univers imaginaire, aussi ne serez vous pas surpris si je vous dit qu’il n’est point semblable à notre monde. Il n’est pas original, au sens où il ne se veut pas exempt de tout archétype, de toute notion ou morale déjà dépeinte dans d’autres œuvres du genre. Oui, il s’agit d’un univers de fantasy se rapprochant des codes médiévaux occidentaux. Je le reconnais sans honte. Mais il n’est pas une Europe moyenâgeuse fantasmée et vous n’y retrouverez pas une géographie, une politique ou une histoire similaire. Ce monde est un ailleurs où la musique prend une place essentielle dans les croyances de chacun, où les gens ont tous leur Dieu lié, où les ennemis savent se rendre invisibles et frappés sans qu’on s’y attende, et où les enquêtes peuvent mener vers des profondeurs insoupçonnées.

   Mais peut-être est-il encore plus simple de vous présenter le résumé :

 

2

     Chaque gardien devant une porte en dissimule les secrets. Et chaque secret attire inévitablement la convoitise

    Au lendemain d’un surprenant assaut qui a ravagé leur cité, sept Parangons, guerriers élus du Dieu de la guerre, décident d’en comprendre l’origine. Il n’y a aucun doute, l’attaque visait le bastion de la Guilde du Morgoth’Jian, l’institution martiale qui les a formés. Or, ses murs dissimulent un passage vers les Souterrains, réseau tellurique aussi obscur que méconnu. La découverte d’un ancien puits sous la place de la Victoire ranime les souvenirs enfouis de la ville, éveille la suspicion des jeunes gens envers leurs mentors et met en lumière les possibles raisons de tous ces morts. La musique.

     Et si le commanditaire de l’assaut était un passionné des harmonies, un virtuose manipulant les mélodies ? Et si son but était d’altérer par l’usage de son art le dessein des Dieux ? Et si la Guilde était en possession de la clef de sa réussite ?

 

   Vous l’aurez compris, l’histoire de ce premier tome rassemble des éléments de high fantasy (groupe de compagnons, présence de magie, univers imaginaire, personnages secondaires développés…) et d’enquêtes, suivant le point de vue de sept personnages, hommes et femmes intimement liés et bien décidés à mettre un terme aux troubles qui ébranlent leur ville. J’ai voulu y ajouter une touche plus spirituelle en m’attardant sur des notions de croyances et d’art, la conception et l’interprétation d’une mélodie ayant une importance aussi bien pour les rites du culte en place que pour des activités plus obscures. 

   Il y aurait bien entendu beaucoup à dire, mais je ne saurais le faire certainement sans dévoiler des aspects essentiels du récit. Aussi j’espère que cet aperçu de l’histoire vous invitera à en connaître davantage et à poursuivre dans une prochaine bulle. 😉

Séparateur 4

haut de page

13 réflexions sur “[Parangons] Explications #2 : Quand l’idée devint le début d’une aventure…

  1. symphoniedescieux dit :

    Un jour, faudra que je te demande de m’aider à écrire un résumé XD Le tien donne vraiment envie 😀

    Sinon, pour en avoir lu une partie, je trouve au contraire que l’univers est original, ne serait-ce que par la place prise par la musique et ses différents peuples.

    Aimé par 1 personne

    • bulledeleyna dit :

      Merci, je suis contente qu’il remplisse son rôle. 😉

      Pour être honnête, je trouve les auteurs défendant leurs œuvres sous le couvert d’une exceptionnelle originalité légèrement prétentieux, sans vouloir m’attirer les foudres de qui que ce soit. On peut avoir des touches d’originalité, on peut savoir inventer des mondes, penser des peuples et dépeindre des créatures, on peut envisager des aventures, parler de cultures et se découvrir des causes à défendre, mais dire que tout son univers est original, au sens de jamais vu de toute l’histoire de la créativité humaine… Non, désolée, ça m’agace. ^^
      Du coup, je ne vois pas mon univers comme l’essence même de l’originalité, mais j’espère oui, comme tu le dis, avoir certains aspects propres à ma sensibilité et à mon imagination. Et si cela est perçu, alors tant mieux. 🙂

      Aimé par 1 personne

      • symphoniedescieux dit :

        Personnellement, je ne courre pas après l’originalité non plus, tout simplement parce que certains auteurs, parce qu’ils ont un univers original, font un peu l’impasse sur le reste. Je pardonne facilement un univers peu original ou un style simple, mais j’accorde plus d’importances aux persos et aux thèmes.

        Aimé par 1 personne

  2. Nathalie Reynaud dit :

    Je le vois déjà sur papier glacé ! Oui, je suis d’accord pour dire que ton univers est original, pour moi, cela veut dire, comme nulle part ailleurs, différent, même si les émotions, les mécanismes humains ou pas sont ceux que l’on peut déjà connaitre, en nos vies ou dans la fantasy. La place que tu as fait à la musique EST originale, et très intrigante, donc, vive le tome I des Parangons

    Aimé par 2 personnes

  3. Antios dit :

    Comme dit Sympho’, ton résumé est très bien écrit et donne rudement envie de découvrir ce premier tome 😉

    D’autant que le mystère qui entoure cette attaque paraît sortir un peu des sentiers battus et éveille la curiosité du lecteur !

    Aimé par 2 personnes

  4. Alhiyanna dit :

    Je suis parfaitement en accord avec les précédents commentaires pour l’originalité de ton univers qui a l’air poussé et particulièrement intrigant comparé à ce que j’ai pu lire précédemment. La musique, l’art en fin de compte, a rarement une place aussi prenante dans le récit. Le contexte donne envie de lire.

    Je suis plus mitigée sur le synopsis qui donne énormément d’informations d’un coup sur un univers jusque là inconnu dans les toutes premières phrases. Je ne suis pas une grande habituée de la fantasy alors ça peut expliquer mon avis sur ce point. Quand je lis un résumé, j’aime avoir des informations pertinentes sur son contenu et c’est le cas du tien, c’est donc l’essentiel. Je suppose que j’ai voulu lire « trop vite » le contexte par habitude de le faire quand je choisis un ouvrage en bibliothèque ou librairie. C’est peut-être une erreur de ma part tiens…

    Aimé par 1 personne

    • bulledeleyna dit :

      Merci Alhiyanna. 🙂

      J’avoue m’être posée la question concernant l’intrigue, mais pas concernant l’univers. Je n’ai pas eu l’impression d’en dire beaucoup plus que certaines œuvres à ce sujet, mais il est vrai que cela reste difficile de juger de l’effet produit lorsqu’on a le nez dedans en permanence. 😉

      J'aime

    • bulledeleyna dit :

      Merci beaucoup. 🙂

      J’ai un peu peur de ne pas vraiment intéresser les maisons d’édition, même si je viens de tenter un envoi. On verra bien. 😉

      En attendant, je pense mettre les profils de mes Parangons ici, pour voir s’ils peuvent plaire, ou au moins intriguer.

      J'aime

  5. Nox dit :

    Ce résumé est assez dense mais la dernière partie est intéressante! Je ne suis pas une lectrice de Fantasy mais j’aime en regarder au cinéma par exemple 😉 Ton histoire semble avoir tous les atouts pour créer l’engouement des lecteurs !
    Je regarderais tes fiches personnages dès que possible 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s