[Loisirs] Les salons du livre

   Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas une grande expérience des salons du livre en tant que lectrice (en tant qu’autrice, je n’en parle même pas ^^). Pourtant, je me suis dit qu’il était important que je vous en parle, surtout si vous êtes des amoureux de la littérature.

 

Un salon du livre, c’est quoi ?

books-1673578__340

   Un salon du livre est une manifestation culturelle dédiée à la littérature. Il peut être généraliste ou spécifique à un genre (l’imaginaire ou le polar par exemple) et organise plusieurs activités autour d’une thématique (ça peut être simplement le livre, comme ça peut être un auteur ou même un mot).

   L’activité principale de ce type de salon, c’est la rencontre avec les auteurs. En effet,  selon le genre et la popularité de la manifestation, vous pouvez y retrouver des auteurs plus ou moins connus, souvent francophones, parfois étrangers. Certains stands sont aussi tenus par des maisons d’édition ou des revues, bref des professionnels de l’édition qui se feront un plaisir de vous parler de leurs catalogues.

   Le but premier des auteurs et des maisons d’édition est bien entendu de vendre et de se faire connaître. Certains ne lésinent pas sur les moyens pour accaparer l’attention, d’autres plus discrets attendent que les passants viennent à eux. En tous les cas, tous espèrent secrètement que vous repartirez avec un, voire plusieurs de leurs ouvrages sous le bras ou sur la liste pour le Père Noël.

   En marge de ce lieu de passage se trouvent bien souvent plusieurs types d’animations. La première est la conférence sur une thématique précise (la place de la femme dans la littérature, comment écrire un bon polar, l’importance de la mythologie dans l’imaginaire…). Animée le plus souvent par des auteurs présents en dédicace, ceci explique notamment pourquoi vous ne trouvez pas toujours votre auteur préféré à sa table.

   Les autres activités dépendent du genre du salon littéraire, on peut ainsi retrouver des jeux, des concours d’écriture, des ateliers artistiques, des concerts… Elles dépendent de la popularité et des moyens de l’événement. Elles sont plus ou moins pertinentes et plus ou moins réussies, mais elles ont le mérite d’exister et de divertir. ^^

 

Pourquoi s’y rendre ?

fax-1889047_960_720

   Et pourquoi ne pas y aller ? Je veux dire, vous avez quand même l’occasion de rencontrer l’auteur d’un livre que vous appréciez. Il pourra même vous le dédicacer si vous l’apportez (ou si vous l’achetez). Certes, les auteurs les plus connus n’auront que peu de temps à vous accorder, mais les autres… Les autres sont souvent très heureux de pouvoir parler de leur passion avec des lecteurs ou des auteurs aussi enthousiastes qu’eux.

   Sans parler que cela vous permet de découvrir d’autres talents dont vous ne soupçonniez même pas l’existence et repartir avec de quoi remplir votre PAL (Pile à Lire) pour les années à venir. Et vous aiderez des auteurs méconnus, et pourtant talentueux, à se faire connaître en parlant d’eux à votre entourage. Amis lecteurs, il ne faut plus hésiter une seconde.

   Alors certes, certains salons sont payants. Et on n’aime pas vraiment payer juste pour entrer quelque part. Après, il est toujours possible d’aller dans des salons moins connus (il s’agit généralement des salons de province, puisque sorti de Paris et des grandes métropoles, l’intérêt de certains semblent moindre, ce qui rend difficile la tarification d’une simple entrée).

   Personnellement, j’aime bien ces petits salons. Il n’y a pas foule, on se sent respirer et on a le temps… de prendre son temps. Il arrive certes qu’à être seul devant les stands, on en vienne à sentir le regard de tous les auteurs posé sur soi (hmm… je vais aller faire un tour et revenir quand il y aura du monde…). Mais au moins, quand on veut parler à un auteur, on ne fait pas la queue durant trois heures pour un simple mot sur une page et à peine un regard pour toute politesse.

   Et puis, on fait de belles rencontres. Des rencontres humaines, parfois de véritables coups de cœur. Des gens merveilleux capables de vous parler des heures de l’écriture en général, de leurs goûts personnels en lecture, ou même de leurs voisins de table, sans penser une seule fois à vous vendre leur marchandise (je vous assure, ça existe, et c’est souvent chez eux que j’achète 🙂 ). Il y a aussi ceux qui sont là pour vendre, mais qui le font avec un tel respect du lecteur qu’on regrette de ne pas pouvoir les soutenir davantage (car souvent ce sont de petites maisons d’édition). Ils vous écoutent avec attention, vous déconseille tel livre en fonction de vos goûts et peuvent même vous envoyer chez la concurrence quand ils comprennent qu’ils ne répondront pas à vos attentes.

   Bref, si vous êtes un lecteur appréciant découvrir de nouveaux livres ou si vous aimez discuter avec des gens passionnés, je vous conseille d’essayer les salons du livre. Au-delà d’obtenir l’objet lui-même, c’est un pan enrichissant du monde littéraire qui s’offre à vous.

Séparateur 4

haut de page

8 réflexions sur “[Loisirs] Les salons du livre

    • bulledeleyna dit :

      Il faut bien les choisir, je pense, selon ses préférences. J’apprécie ceux qui ne sont pas excessivement fréquentés. Mais j’imagine que pour un auteur, attendre toute la journée que quelqu’un vienne à sa table doit être moins amusant.

      J'aime

  1. symphoniedescieux dit :

    A part quelques minuscules salons, je n’ai pas encore eu vraiment l’occasion d’y aller. L’occasion de trouver quelques livres de petits auteurs, trop souvent noyés dans la foule des autres livres voire absents des librairies. Et les conférences doivent être intéressantes. Après, les dédicaces c’est rigolo, mais j’irai pas faire la queue pendant des heures^^

    Aimé par 1 personne

    • bulledeleyna dit :

      Exactement, c’est ce que je trouve d’intéressant dans les petits salons ou les foires locales. Découvrir des artistes locaux ou peu connus, pouvoir parler passion sans avoir l’impression de gêner la personne ou la possible foule qui attend son tour… C’est vraiment valable pour tout, pas seulement pour la littérature. Et ça permet de jolies découvertes. 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. antios dit :

    De mon côte, c’est pareil, jamais fait de salon du livre. Pourtant, ça doit être vachement sympa !

    Par contre, je pense que je serai un peu comme toi : je préférerai les salons plus petits. Ce n’est pas que le monde m’effraie… (quoique si un petit peu ^^). Pour les auteurs, ça dépend à mon avis. Certains aiment les petits salons plus locaux, dans leur département, où les personnes viendront vraiment pour elles. C’est plus gratifiant et riche d’un point de vue personnel peut-être. Dans les grands salons, il est probable que les visiteurs comme les auteurs aient moins le temps de discuter. Cela fait plus « usine » peut-être. Enfin, faudrait surtout je visite un de ces salons… un jour !

    Aimé par 1 personne

    • bulledeleyna dit :

      Il y a effectivement des gens qui ont peur de la foule et c’est toujours bien de savoir qu’il existe malgré tout des lieux où on peut se rendre sans avoir à redouter ses angoisses (du moins, où il sera plus facile de les maîtriser).

      Certes, je pense que pour les auteurs, ça dépend de leurs attentes. Mais même si un salon local est gratifiant d’un point de vue personnel parce qu’on peut être la célébrité du coin, il faut quand même se dire qu’ils peuvent passer de longues périodes de la journée à attendre qu’il se passe quelque chose. Alors quand on sait qu’en plus, ils le font gratuitement, voire paient pour être présents… Bref, en tant que visiteur, quand on a le temps, même si ce qu’ils proposent ne nous intéresse pas, ça peut toujours être sympas de leur parler.

      J'aime

    • bulledeleyna dit :

      On peut apprendre des choses passionnantes et pas toujours sur le sujet pour lequel on s’est déplacé. Et puis, ça fait plaisir de voir les gens sourire parce qu’on leur accorde un peu de temps. Bon, j’avoue que je me sens toujours gênée de ne rien leur acheter (on ne peut le faire à tous les stands non plus), et certaines personnes te font parfois comprendre qu’ils sont déçus de t’avoir consacré du temps pour rien (bon, je peux comprendre que certains ne voient qu’un intérêt financier dans ce genre de manifestations, et on le sent rapidement dans leur façon d’orienter la conversation). Mais l’échange humain, c’est quand même enrichissant. 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s