[Ecriture] De l’art d’écrire (très) court

 Cela faisait un moment que je n’avais pas partagé de bulle d’encre, et pourtant, ce n’est pas faute de passer du temps à écrire.

 Je vous ai précédemment parlé des AT (Participer à un Appel à Textes (AT)), de leurs avantages et des difficultés que l’on peut avoir à y répondre. L’un des obstacles les plus complexes à surmonter reste à mon sens la taille maximale du texte imposée par l’éditeur ou l’anthologiste. Ceci est d’autant plus vrai que le nombre de sec (signe espace comprise) est restreint.

 Je ne vais pas mentir, j’ai des difficultés à faire court, c’est l’une des raisons pour laquelle je n’avais jamais participé aux AT avant cette année. Pourtant, folle que je suis, j’ai non seulement testé le format de la nouvelle pour répondre à ces sélections, mais j’ai aussi essayé d’écrire avec une restriction de taille relativement basse de 8000 sec. A la limite de l’histoire courte, voyez-vous.

Cet exercice a été très compliqué pour moi. J’aime développer mes univers, expliquer l’origine des choses, entremêler les éléments pour former un tout cohérent. J’aime prendre mon temps, donner la parole à mes personnages, découvrir de nouveaux décors, vivre des moments de quotidien. Autant de choses que l’on ne peut pas vraiment exploiter dans une nouvelle. Alors une histoire courte ?

J’ai pourtant réussi à respecter la règle, en rognant sur beaucoup, beaucoup de détails, en chassant le moindre adjectif inutile à l’intrigue, pire en modifiant les termes pour les raccourcir et ainsi gagner, un ou deux signes. Je ne sais pas si le texte vaut le détour, il n’a d’ailleurs pas été retenu. Et puisque j’ai la certitude qu’il ne servira jamais, je me suis dit qu’il pouvait tout aussi bien trouver sa place dans une bulle d’encre.

 Il s’agit d’une histoire assez curieuse dans un univers un peu steampunk (révolution industrielle fantaisiste, si vous préférez) qui répond à la thématique « Deux crânes ». Aussi, si cela vous intéresse, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire et je me ferai un plaisir de la partager avec vous dans une prochaine bulle. 🙂

Séparateur 4

haut de page

Publicités

4 réflexions sur “[Ecriture] De l’art d’écrire (très) court

  1. Antios dit :

    Toujours très difficile de respecter le nombre de signes maximum, d’autant plus quand on aime prendre son temps pour faire avancer l’intrigue, développer les personnages et leurs multiples facettes et quand on aime décrire quelque chose avec « poésie », souvent pour quelque chose de relativement « banal », par exemple un paysage, mais qui donne du poids à l’univers et l’embellit.

    Après, certains éditeurs sont relativement compréhensifs si le texte dépasse de quelques signes. Car c’est toujours assez embêtant de se dire que l’on va devoir enlever tel ou tel adjectif, telle ou telle description, simplement pour rentrer pile poil dans les limites. C’est ça qui est très complexe, trouver un bon compromis entre qualité de scénario et de style et longueur du texte à ne pas dépasser.

    Aimé par 1 personne

  2. symphoniedescieux dit :

    Oui, j’ai exactement les mêmes difficultés, j’ai beaucoup moins de mal sur l’écriture des romans. Sur les nouvelles, j’ai toujours l’impression de ne pas avoir la « place » de développer mes personnages et mon univers. Mais au moins, ça apprend la concision^^

    Aimé par 1 personne

    • bulledeleyna dit :

      C’est étrange, j’ai l’impression que plus je m’exerce à la nouvelle, plus j’arrive à définir des idées qui correspondent à ce format. Je ne dis pas que je sais désormais écrire du court, mais j’ai l’impression de moins me prendre la tête sur le besoin de tout faire rentrer en peu de sec. En fait, je pense que la nouvelle et le roman sont deux formats complémentaires. Mais mon point de vue s’explique aussi du fait que je n’écris pas de nouvelles correspondant à l’univers de mon roman de cœur. 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s